Catch - WWE - 2012 - Elimination Chamber

/ Article - écrit par Canette Ultra, le 24/02/2012

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - 581 réactions

Milwaukee dans le Wisconsin a été le champ de bataille du dernier PPV de la WWE. Elimination Chamber porte bien son nom puisque les titres majeurs de la compagnie à savoir, le titre de la WWE et celui de champion du monde poids lourds, sont en jeu. Les plus grandes vedettes sont en lice et au sein de la structure d’acier, tous les coups (ou presque) seront permis.

Avant de commencer, il faut chauffer l’ambiance et un dark match a lieu : Hunico contre Riley. Ce dernier ne fait plus de vague depuis son combat face au Miz tandis que Hunico tente de se distinguer pour prendre de l’importance. Son style roublard autant qu’aérien ont dupé Riley qui accorde la victoire à son adversaire.


Tamina est-elle de taille ?
Nous passons alors dans le vif du sujet avec le titre de la WWE. Pour affronter le champion C.M.Punk, il y a Kofi Kingston puis dans l’ordre de sortie de leur cage, nous avons Dolph Ziggler, R-Truth, le Miz et enfin Jericho qui a gagné cet honneur suite à un match lors des semaines précédentes. Le casting est pour le moins nerveux puisque ce sont tous des catcheurs rapides capables de prises très spectaculaires. Le premier à faire les frais de cette lutte acharnée est R-Truth suite à une descente du coude du champion puis Dolph s’incline face au codebreaker de Y2J qui enchaînera par une soumission (Walls of Jericho) sur Kofi. Punk calme ensuite les ardeurs de Jericho par un coup bien senti qui entraîne la chute de Y2J hors de la cage pour atterrir sur un caméraman et une barrière de sécurité. Il est alors évacué et éliminé pour K.O. Le Miz est alors à même de toucher la ceinture du doigt mais son rêve est brisé par le champion qui porte son G.T.S. pour la victoire. Punk parvient à se défaire d’une situation difficile et prouve son surnom de meilleur du monde. Cependant, Jericho n’entend pas en rester là puisque le lundi suivant à Raw, il gagne la possibilité d’affronter le champion à Wrestlemania, cette rencontre promet énormément vu le charisme des deux hommes.

Après tant de violence, il est bon de voir arriver les Divas. Cette fois-ci, c’est un match tout en force et en muscle puisque Tamina, la fille de Jimmy Snuka, affronte la championne Beth Phoenix. La Glamazone semble impossible à arrêter. Malgré ses efforts, Tamina n’a pas encore les épaules pour défaire la championne qui gagne le match.


Une championne dominante !
Place alors au deuxième match élimination ou Daniel Brian doit défendre son titre. Plus chanceux que Punk, Brian sera le dernier à entrer dans le match. Il faut dire que ses adversaires donnent dans le grand format et le brutal pour certains. L’ordre d’entrée est donc Big Show, Barrett, Cody Rhodes, Santino et le Great Khali. Les deux derniers noms font un peu bizarres dans un match de championnat. Khali n’a rien fait de notable depuis quelques temps et on ne peut pas dire qu’il brille toujours par ses techniques. Santino, de son côté, fait figure d’amuseur public. Sa préparation à la Rocky Balboa prête à sourire justement. Cependant, il va nous surprendre. En effet, Khali est le premier à quitter le match après un spear du Big Show, mais le géant n’aura pas le temps de souffler puisque l’alliance Cody et Wade va avoir raison de lui. Cependant, Santino va créer la surprise en éliminant tour à tour Barrett et Rhodes (en profitant du diving headbutt de Bryan). Santino est donc l’ultime finaliste face au champion. Mais Brian n’entend pas lâcher son titre si facilement et il soumet Marella avec son LeBell Lock. Ce match a boosté le moral de Santino et plus que jamais il veut en découdre tandis que Brian n’en finit plus de subir les critiques des autres lutteurs pour son attitude.

Le spectacle continue ensuite avec Swagger (avec Vickie) qui vient défendre son titre des Etats-Unis face à Justin Gabriel. Même si je n’ai rien contre eux, l’affiche fait un peu petite pour enchaîner après le match précédent. Il faut croire qu’eux aussi n’y ont pas cru puisque le match n’a pas été si étonnant que cela. Swagger conserve sans grande surprise son titre.


Eve, la tentatrice !
Le match final ne va pas forcément faire vibrer les foules sauf si la surprise a lieu. Cena doit affronter Kane qui après avoir ruiné la santé de Ryder a fait en sorte de jeter Eve dans les bras de Cena devant le regarde de Zack. Cena a bien entendu rejeté Eve (qui a avoué son coté manipulateur par la même occasion lors du Raw suivant). Cena a combattu essentiellement à l’extérieur du ring et le décor a été à contribution. Kane était certes content de sentir la rage de Cena mais ce dernier malgré un Attitude Adjustement du haut de l’ambulance, n’est pas devenu un monstre sanguinaire ou un méchant garçon.

Cet événement a offert des matchs élimination du tonnerre mais il faut reconnaître que les autres matchs ne valaient pas leur pesant de cacahuètes. Peu ambitieux et prévisibles, les deux derniers matchs ont tué l’ambiance des matchs précédents. Depuis la confirmation de l’Undertaker face à Triple H, de Punk contre Jericho et de Brian contre Sheamus, je dois dire que le prochain PPV, Wrestlemania, s’annonce légendaire.


Sera t-elle invité dans la fameuse chambre la prochaine fois ?

A découvrir
24 - Saison 1 & 2
24 - Saison 1 & 2
Loft Story
Loft Story
Loft Story
Loft Story