Dossier : The Rock - If you smell... Le portrait de l'hôte de Wrestlemania !

/ Dossier - écrit par Canette Ultra, le 01/04/2011

Temps de lecture estimé de l'article : 8 minute(s) - 581 réactions

Dwayne Johnson, mieux connu dans les rings sous le nom de The Rock, est l'hôte du prochain Wrestlemania. Celui qui a quitté les rings après avoir tout gagné pour réaliser son rêve d'acteur, revient ! Et s'il faut avouer quelque chose, c'est qu'il n'a rien perdu de son charisme ! Portrait du plus électrifiant des catcheurs modernes.

Il est l’hôte du prochain Wrestlemania mais il n’est pas seulement un gentil organisateur. C’est avant tout une légende du catch. Dwayne Johnson, mieux connu sous le nom de The Rock est un homme qui a gravi les échelons rapidement grâce à ses prouesses mais également grâce à son charisme. En parallèle de son actualité à la WWE, l’ancien lutteur sera à l’affiche de Fast 5 ! Une petite rétrospective s’impose donc !


Rockie Johnson, un papa de marbre !
Avant que l’on sente quoi que ce soit de ce qu’il nous concoctait, Dwayne est né dans une famille de catcheurs. En effet, de par sa mère, Ata Maïva, il est cousin, relié, oncle ou autre avec de grands noms des îles Samoa. Ainsi, Deuce de Deuce & Domino, Umaga, les Uso, Tamina, Jimmy Superfly Snuka ou Yokozuna sont de la famille du Rock. Son père, Canadien d’origine, relie Dwayne à une nation également célèbre pour ses lutteurs (sans liens de parenté ce coup-ci). Si ses premiers pas se feront dans l’hémisphère sud, il déménagera lors de son enfance pour habiter aux Etats Unis. Là-bas, il vivra en Californie où il jouera surtout au football américain. Il fera également de la lutte amateur mais à un moindre niveau. Son physique et ses capacités lui permettent de décrocher une bourse universitaire de d’intégrer l’école de foot us de Miami en tant que défenseur. Néanmoins, comme d’autre avant lui, il sera blessé. Cela lui permettra de rencontrer sa future femme : Dany Garcia. En parallèle, il finira sa scolarité en sortant diplômé de criminologie (il aurait pu être l’un des Experts). La NFL ne voulant pas de lui, il intègre la ligue Canadienne de football mais cela a été de courte durée. Cependant, deux neveux du Rock seront plus chanceux dans ce sport dans le futur.


Une photo dossier que le Rock cache !
Après cette jeunesse, Dwayne décide d’intégrer l’entreprise familiale. Son père, d’abord réticent, décide de l’entraîner lui-même. Ensuite, grâce à Pat Paterson, il obtient une chance de briller à la WWF (L’ancien nom de la WWE). Ainsi, en 1996, il affronte le Brooklyn Brawler (il deviendra Doink le Clown plus tard), Owen Hart et Chris Candido. Ses prestations et son charisme vont lui permettre de décrocher un contrat chez Jerry Lawler et son USWA où, avec Bart Sawyer, il deviendra champion par équipe. Dwayne portera alors le nom ridicule de Flex Kavana. Peu après, un contrat avec la WWF est signé. Il adopte alors le nom de Rocky Maiva (mix entre le prénom de son père et le nom de sa mère) et il est fortement mis en avant par la compagnie. Il incarne alors un gentil catcheur qui appartient à une grande famille du catch.


Stone Cold contre le Rock : combat de cailloux !
Fin 1996, il remporte le survivor series et en Février 1997, il devient le champion intercontinental en battant Triple H (alors tout jeune aussi). Il défendra son titre avec succès comme Bret the Hitman Hart. Cependant, son personnage gentillet lassera les fans qui en ont marre de le voir gagner en permanence. En parallèle, Stone Cold Steve Austin gagnera de plus en plus de fans avec son personnage sans concessions.

La perte de son titre face à Owen Hart et son absence suite à une blessure, vont permettre à Dwayne Johnson de changer. Il intègre le groupe de Farooq (Nation of Domination) sous le nom de The Rock Rocky Maiva. Très vite, il sera juste The Rock. Sous ce nom, il sera un bad guy qui insultera ses fans et parlera de lui à la troisième personne. Ainsi, les fameuses déclarations « The Rock says… » sont nées à ce moment là.


Amour et trahison avec Vince Mac Mahon !
La haine de Mac Mahon pour Austin permettront au Rock d’obtenir le titre intercontinental. En effet, après sa nouvelle défaite face à Austin, Mac Mahon oblige ce dernier à défendre son titre encore. Austin préfère le donner au Rock tout en lui faisant don d’un stunner. L’ascension du Rock va se poursuivre dans des duels face à Austin et Shamrock avant d’officiellement entrer en conflit avec Farooq qui reproche au Rock de vouloir prendre sa place de leader. La victoire du Rock a fragilisé l’équipe mais il n’en a eu rien à faire. Son destin était ailleurs et il le prouve en battant Triple H (pas de manière fair play mais bon). Néanmoins, Triple H finira par vaincre le charismatique leader et prendre la ceinture. Cependant, sa défaite n’est pas devenue une habitude puisqu’il devient le prétendant au titre de la WWF en battant Shamrock et Mankind (Mike Foley) puis en battant Mark Henry. Cette dernière victoire sonnera définitivement le glas de la Nation of Domination.

The Rock est alors au top de sa popularité et il continue de la travailler dans des vignettes où il se met en valeur. Il devient celui que l’on appelle « le champion du people » et il défend leur cause face à Vince Mac Mahon. Il devient champion en battant Mankind et lors de ce match, dans une parodie du Montréal screwjob (entre Brett hart et Shawn Michaels à l’époque), Vince intervient en faveur du Rock. A la surprise générale, le champion s’associe avec le président et, il rejoint La Corporation.

Une guerre contre Mankind débute alors. Au cours de ce conflit, Vince va tout mettre en œuvre pour pourrir la vie du challenger. Ainsi, il traffiquera les matchs et il ira même jusqu’à utiliser un morceau préenregistré de la voix de Mankind pour faire croire à tous que ce dernier avait dit « I quit » (je pars) dans un « I quit match ». Néanmoins, The Rock perdra son titre par moment allant même jusqu’à se faire clouer au sol par un chariot élévateur lors d’un match. Le couperet final tombera lorsque le Big Show détruira Mankind avec un chokeslam.


La Rock and Sock Connection !
En 1999, malgré sa défaite face à Austin et son alignement du côté des vilains, The Rock aura la sympathie du public grâce à ses promos humoristiques dans lesquels il se moquait des autres lutteurs. Il deviendra officiellement un gentil lorsque Mac Mahon trahira le champion du peuple. Il affrontera alors ses anciens alliés. Il affrontera de nouveau Triple H mais également Mr. Ass ou le champion The Undertaker.

En 1999, toujours, il rencontra un allié inattendu pour combattre ses anciens amis. Mankind, son ancien ennemi juré, s’allie avec The Rock pour former la Rock and Sock Connection. Cette équipe étrange autant que charismatique va déchaîner les foules et marquer les esprits. Ils se paieront même le luxe de devenir champion par équipe.

L’an 2000 sera une période chargée pour The Rock qui tentera de devenir champion de la WWF. Ainsi, au Royal Rumble, il perd face au Big Show. Les deux hommes sont tous les deux passés par dessus la troisième corde mais Dwayne a touché le sol en premier (de pas beaucoup). Cependant, la décision a été donnée en faveur du Rock. Ainsi, cela n’a pas été une surprise lorsque le Big Show a attaqué Dwayne lorsqu’il a voulu prendre le titre. La tentative suivante a également été infructueuse. Lors d’un match à 4, chaque challenger avait un membre de la famille Mac Mahon pour le soutenir : Le Rock avait Vince, Le Big Show avait Shane, Linda supportait Mankind et naturellement, Stéphanie encourageait Triple H. Les espoirs du Rock ont été atomisé lorsque Vince a une nouvelle fois trahi son champion.

Après cela, il parviendra tout de même à remporter le titre mais la guerre contre Triple H et les Mac Mahon sera sans merci. Heureusement, il se découvrira un allié en la personne de l’Undertaker.


L'Undertaker met les pieds où il veut !
2001 débutera avec la rivalité avec Kurt Angle. Le médaillé Olympique tiendra tête au Rock avant qu’Austin ne s’y remette. Le Rattlesnake va même avoir le soutien de Mac Mahon. L’adversité sera plus grande encore lorsque Triple H rejoindra la coalition. Cependant tout cela sera bouleversé par « l’invasion ». Le rachat de la WCW par la WWF a ouvert les portes à une quantité de lutteurs talentueux. Le Rock prendra des mains de Booker T le titre de la WCW avant de le perdre face à Jericho (qui était le partenaire du Rock en équipe). Le grand final de aura lieu dans un match Austin contre The Rock. Stone Cold était passé à l’ennemi depuis un moment et il était en quelque sorte l’un des leaders de ce groupe. Au terme de la bataille finale, Jericho tourne sa veste en trahissant Dwayne mais Angle, qui était un agent double pour Mac Mahon, sauve la mise du People’s champ.




Icon vs Icon
En 2002, Jericho deviendra, pendant un temps, le nouveau rival du Rock. Il deviendra notamment le premier champion WCW et WWF en même temps. Y2J sera vite de l’histoire ancienne (même si c’est Chris qui a gagné le match) puisque le Rock va ensuite se trouver un nouvel adversaire digne de lui : Hollywood Hogan et sa NWO. La rivalité entre les deux hommes sera légendaire et le fameux Icon vs Icon match est resté dans tous les esprits. Ainsi, malgré sa défaite, Hulk a sympathisé avec Dwayne et ensemble, ils ont détruit la NWO.

La conquête d’un nouveau titre de champion de la WWE n’a pas traîné puisqu’il battra Angle en juillet 2002. Lors de ses défenses de titre, Triple H va même protéger The Rock d’une embuscade. Néanmoins, le fourbe parviendra plus tard à ravir le titre pour devenir l’un des plus jeunes champions de la WWE. Le nom du catcheur ? Brock Lesnar voyons !


If you smeeeeeeeeeeeeeeeeeeeell...
Il prendra ensuite du repos avant de revenir à Smackdown où il critiquera Hogan. Tout cela se réglera par un match victorieux du Rock grâce à Mac Mahon et Sylvain Grenier. Suite à cet épisode, il se transférera à Raw où il reprendra sa passion des blagues en compagnie de The Hurricane. Durant cette période, il en profitera pour vaincre l’un de ses plus grands adversaires : Steve Austin. Cependant, il sera moins chanceux contre Goldberg. Durant ces moments, il initiera la personnalité égocentrique de Christian puisque ce dernier sera complimenté par The Rock. Christian se définira alors comme « The New People’s Champion » et son public deviendra ses « Peeps ». Merci qui ? Merci The Rock !

Ensuite, The Rock sera moins présent dans la compagnie. Il se réunira brièvement avec Mike Foley (Mankind) afin de se moquer du gang de l’Evolution. Cette union sera la dernière (pour l’instant) où nous verrons le Rock lutter. Par la suite, il fera des apparitions pour soutenir des lutteurs comme Eugene ou Foley. Il portera tout de même une prise ! Sur Jonathan Coachman mais il a fait cela parce que les Divas n’étaient pas loin. Néanmoins, jusqu’en 2011, ses apparitions seront très sporadiques. La plus notable sera l’induction de son père Rocky Johnson au Hall of Fame en 2008.


Monsieur et Madame Johnson.
Ainsi, en 2011, il revient activement dans le monde de la WWE. Il n’est pas remonté sur le ring mais ses segments dans lesquels il parle de Cena ou du Miz ont fait forte impression. Néanmoins, son statut après Wrestlemania est inconnu.

En conclusion, la carrière de The Rock n’est pas la plus longue qu’ait pu avoir un lutteur professionnel. Cependant, il a réussi à devenir une légende durant ce temps et à profondément marquer l’industrie du catch avec son charisme. D’un seul sourcil et d’une simple descente du coude, il transforme un match en combat du siècle.

A découvrir
Star Academy 1
Star Academy 1
Télérama
Télérama
Level One
Level One