5.5/10Robinson Sucroë

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 04/01/2006
Notre verdict : 5.5/10 - T'es en sucre ? (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

Fort du succès d'Albert le 5ème mousquetaire, France Animation produit à la suite de son dessin animé phare Robinson Sucroé, calqué exactement sur les mêmes recettes. Les Français reprennent le même graphisme et les mêmes gags visuels mais en changeant seulement l'histoire, remplaçant la parodie des 3 mousquetaires par une nouvelle parodie littéraire, celle de Robinson Crusoé.

Comme pour le précédent dessin animé, l'histoire du naufragé le plus célèbre est largement remodelée. Déjà, Robinson Sucroé n'échoue nulle part. Il est transporté en tant qu'écrivain pour le New York Herald sur une île soi-disant déserte pour y conter des aventures incroyables. Or, il se trouve que l'île est déjà peuplée par les Toulesjours (qui eux ont réellement échoué sur l'île) ainsi que par des pirates Anglais et Français qui passent leur temps à se faire la guerre. Autrement dit, Robinson devra raconter de gros mensonges dans ses histoires et faire preuve de prudence, surtout que le jaloux Uglyston cherche à le démasquer à tout prix.

Le scénario de base est sympathique et suffisamment barré pour qu'on y prête attention. Il y a de quoi faire avec un Robinson entouré d'individus quelque peu dérangés et devant cacher tout ce petit monde coûte que coûte. Seulement, les auteurs n'ont pas vraiment cherché à aller plus loin que ce seul postulat de départ et les épisodes ressemblent tous point par point à ce que je viens de décrire. Un ou deux passent mais on a dépassé la dose au bout du troisième tellement tout se ressemble. De plus, comparé à Albert où les personnages se détachaient clairement, personne dans Robinson Sucroé n'est assez marrant pour nous intéresser avec un Robinson tout mou, un Mercredi bonne pâte ou un Uglyston au rôle de méchant de base.

Au niveau graphique, le dessin ressemble trait pour trait à ce qui se faisait dans Albert le 5ème mousquetaire bien qu'ils soit légèrement moins baroque. On a l'impression que tout à été fait à la va vite en surfant sur le succès du dernier né des studios sans réellement prendre la peine d'innover. Les gags sont également calqués sur ceux d'Albert avec chutes, réception de bouteilles sur la tête et rechutes mais ce procédé commence à lasser.

Robinson Sucroé est un dessin animé honnête mais beaucoup trop répétitif pour satisfaire pleinement. La plupart des gags sont éculés, les personnages manquent de relief et tous les scénarii se ressemblent. On y décèle tout de même un savoir-faire évident mais on préfèrera largement les aventures du 5ème mousquetaire.

A découvrir
Courrier International
Courrier International
Computer Arts
Computer Arts
Groupe (Le)
Groupe (Le)