7.5/10Boon (Dany) - Waïka

/ Critique - écrit par Nicolas, le 14/11/2006
Notre verdict : 7.5/10 - K way of life (Ecrivez votre critique)

K way of life

Jean-Marie Bigard, Muriel Robin, Pierre Palmade,... S'il me prend de citer quelques grands noms de la scène humoristique française encore en activité, ce n'est pas par hasard. Car indubitablement, Dany Boon fait partie de ces grands talents à la carrière bien remplie, qui empilent les succès scéniques à défaut souvent de les cumuler au cinéma. Le plus célèbre exemple de sa notoriété réside dans son sketch de la déprime, que tout le monde a probablement déjà entendu une fois (voire déjà imité en répétant comme il se doit « Je vais bien tout va bien »), mais les « grands classiques du rire » de sa Boonographie sont assez nombreux, il suffit d'un petit tour sur la radio du rire et de la chanson pour s'en convaincre. Et comme Waïka, son tout dernier spectacle applaudi dans toute la France, sort en DVD ce 14 novembre, on en profite pour vous en parler...

Un « grand talent du rire » (appellation contrôlée par Rires & Chansons) qui livre pendant un spectacle son secret d'écriture de sketchs, avouez, ce n'est pas légion. Et c'est pourtant ce que Dany Boon fera dès la première moitié de son one man show. Oh, ne vous attendez certainement pas à une recette tenue sous silence et transmise de père en fils uniquement, bien sûr que non. D'ailleurs, je vous le retranscris, ce secret, dès à présent : Dany Boon vit, puis Dany Boon raconte. Oui, vous avez bien lu, comme beaucoup d'autres comiques, Dany Boon utilise un évènement de sa propre existence en le démesurant pour concevoir un sketch à la fois drôle et contemporain au quotidien de chacun. Et c'est ainsi qu'il aborde quelques sujets proche de notre ordinaire, comme l'EDF ou l'insupportable lenteur des guichets de poste. Avec humour et justesse, il décrit le traumatisme du K-Way en abordant chacune de ses imperfections (et donne de par le fait un titre à son spectacle), fait un peu de pub pour sa région natale le Pas de Calais en proposant un comparatif acerbe avec Paris et ses habitants, et invite sur scène le plus grand auteur (fictif) de mode d'emploi pour essayer de comprendre pourquoi les gens ne lisent jamais en entier ces petites perles d'écriture. Tout ceci, Dany Boon le raconte avec le style qu'on lui connaît, un entremêlement de gesticulations désarticulées, mimiques exagérées, et bafouillages contrôlés. Une manière de faire qui ne change pas et qui touche encore son public, apparemment, puisque le spectacle arrache les sourires comme les rires pour peu que le comique ne vous soit pas trop indifférent. Bien sûr, Dany Boon a ses détracteurs, et ceux-ci ne changeront certainement pas d'avis avec Waïka. Pourtant, l'humoriste sait rallier à sa cause en proposant une écriture plus ou moins fine très axée premier degré, et parfois même teinté de second degré pour le plus fin observateur. Pas d'esbroufe toutefois, Dany Boon reste un auteur à part entière qui cherche avant tout le divertissement grand public, et qui livre donc un spectacle potentiellement capable de devenir, si ce n'est déjà fait, un grand classique.

Un spectacle dans la veine des précédents, très premier degré, principalement basé sur la prestance scénique de Dany Boon. L'humoriste séduit une nouvelle fois par son style très expansif, même si celui-ci n'évolue guère, et divertit sur toute la longueur.

Photos : © Les productions du Chicon 2006