8.5/10Code Quantum

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 01/04/2005
Notre verdict : 8.5/10 - Oh Bravo ! (Ecrivez votre critique)

Tags : sam code quantum episode saison beckett bellisario

Pouvoir retourner dans le passé afin de le modifier et de le rendre meilleur, ça ne serait pas mal, non ? Evidemment à condition de choisir quand et où. Pour Sam Beckett, un éminent scientifique, cela coince sur ces derniers principes. Suite à une expérience ratée, il se retrouve d'une façon totalement aléatoire dans le corps d'inconnu à des époques et des lieux totalement différents. Autrement dit, voilà une excellente idée pour une série de science-fiction. Diffusée pendant 5 saisons entre 1989 et 1993, Code Quantum raconte cela d'une bien brillante façon.

Il ne faut pas rater les projets scientifiques, les conséquences pouvant être particulièrement fâcheuses. Sam Beckett s'en rend vite compte, transporté dans un laps de temps correspondant à sa propre ligne de vie dans une multitude de corps différents afin d'accomplir un dessein bien précis. La personne remplacée se retrouve pendant ce temps dans les locaux de la base scientifique et peut ainsi donner des informations sur sa vie qui seront transmises à Al. Al est un homme travaillant pour le projet dont le rôle est d'aider Sam durant sa mission. Il peut revenir dans le passé sous forme d'hologramme, directement connecté à Ziggy le puissant ordinateur, et ainsi diriger les actions de Sam.

Si aujourd'hui cette série a une dimension culte, c'est parce qu'elle a réussi à combiner toutes les qualités du genre. D'abord, l'histoire est très réussie, sur le plan général et pour chaque épisode. Il existe une vraie trame de fond au service de scénarios variés. La série ne se répète jamais et l'on avance de découverte en découverte à chaque nouvelle transmutation. Sam peut ainsi prendre l'apparence d'un tueur, d'un photographe, d'un soldat ou même d'un chimpanzé. Une apparence qu'il peut connaître en jetant un oeil dans un miroir. Tout peut se produire et c'est tant mieux. Même si les épisodes sont la plupart du temps tournés sur le mélo, la série n'oublie jamais d'être comique, en particulier par le personnage de Al, légèrement obsédé sexuel.

Les personnages sont aussi réussis. Le duo Sam / Al se complète à merveille et les bonnes répliques fusent. Scott Bakula, véritablement grand acteur, interprète de manière remarquable chaque personnage. Son confrère Dean Stockwell se démarque également, prenant lors de quelques épisodes une profondeur insoupçonnée.

C'est à ce moment que Code Quantum prend toute son ampleur. S'il existe peut-être des épisodes un peu moins bons, il y en a aussi des remarquables contenant leur lot de moments forts. En effet, il ne faut pas oublier que Sam et Al ont une vie et un passé et lorsque les bonds dans le temps recoupent leur propre histoire, on a affaire à du très haut niveau. L'épisode où Sam tente de sauver son frère de la mort lors de la guerre du Vietnam ou celui où il rencontre la première femme de Al sont de petites perles, d'une émotion inattendue. On remarquera d'ailleurs que le happy end n'est pas toujours de mise et le destin prend toute son importance comme dans toutes les bonnes histoires de voyage dans le temps.

Code Quantum est une excellente série de divertissement, souvent drôle et émouvante, jouant parfaitement sur les nombreuses situations qu'un changement de corps et qu'un retour dans le passé peuvent apporter. Nous ne sommes pas près d'oublier les acteurs principaux et certaines histoires véritablement fortes. Même si la série a un peu vieilli, elle n'en reste pas moins toujours aussi agréable à regarder et demeure un monument de la science-fiction télévisée.