1/10Difool - Radio Libre

/ Critique - écrit par Guillaume, le 21/01/2001
Notre verdict : 1/10 - A ne pas écouter ! (Ecrivez votre critique)

Tags : radio skyrock difool france libre emission rap

Tous les soirs de 21 heures à minuit (sauf le week-end), la radio la plus "branchée" (pour le rap évidemment - comme son nom ne l'indique pas) nous propose une libre-antenne particulièrement limitée. Ainsi, on peut parler de tous les sujets (pour peu qu'on arrive à franchir la sélection du standard) avec les trois "animateurs" fétiches de l'antenne (à eux seuls ils portent la radio à bout de bras) : Difool (animateur de profession, il oeuvrait auparavant aux côtés du Doc sur Funradio), Romano et Marie. L'émission est tous les soirs la même : Romano joue le rôle du souffre-douleur comique, Marie apporte la parité à l'émission et Difool est le roi !

Comme d'habitude sur les radios destinées à un public jeune, on trouve des canulars téléphoniques. Cette fois-ci, c'est le double appel. Ce jeu idiot (mais que les animateurs trouvent très drôle) consiste à utiliser deux lignes du standard afin d'appeler deux personnes en même temps. Dès qu'elles décrochent, elles sont mise en relation, et comme, bien entendu, aucune personne n'a appelée l'autre, le ton monte très vite. Il faut croire que cette farce plaît beaucoup aux éditeurs : elle est répétée des dizaines de fois chaque soir. A ces défauts, ajoutons l'atmosphère "rappeuse" de l'émission : Skyrock est orientée rap et ça s'entend, les 3/4 des auditeurs aiment cette musique. En plus, Difool essaie le plus souvent possible de placer des expression qui sont très "tendances" dans le milieu -et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'est pas crédible- (ce qui me semble assez normal : comment un animateur qui auparavant n'aimait pas le rap sur Funradio peut-il l'apprécier sur Skyrock ?), et n'hésite pas à se moquer de Romano quand celui-ci utilise un vocabulaire plus "provincial" (traduire par moins "jeune" - mais pourtant plus répandu). Vous l'avez je l'espère compris : la radio libre de Difool est une émission artificiellement créée pour un public unique. Vous n'apprécierez que si vous vous y situez.

Malgré toute la liste de défauts précedemment évoqués, je dois cependant convenir que Difool a un immense mérite, celui d'avoir mené une croisade immense pour inciter les jeunes à voter efficacement au second tour de la présidentielle 2002. Soutenue par la radio entière, cette initiative citoyenne a sans doute contribué à réveiller quelques esprits. Chapeau bas !