3/10La guerre des Stevens - Drôle de frère

/ Critique - écrit par iscarioth, le 25/07/2006
Notre verdict : 3/10 - Estampillé Disney (Ecrivez votre critique)

Even Stevens, traduisez pour la France La guerre des Stevens, est une série terminée de trois saisons, réalisée entre 2000 et 2003. Humoristiques, les épisodes racontent la vie d'une famille californienne petit bourgeois, plus précisément la vie d'un frère et d'une soeur : Louis et Ren Stevens. Les deux personnages sont très antagonistes et le comique de chaque épisode est basé sur leur opposition.

La série est très ciblée jeunes ados, avec un univers typique du genre : le lycée aux couloirs gigantesques, les parents hypra cools, les amis bien farfelus et les amourettes entre gens populaires. Les scénarios se construisent autour de fantasmes irréalisables, ciblant toujours les très jeunes personnes : monter un groupe de rock, réaliser un film, etc. Série estampillée Disney oblige, on peut prédire un certain consensualisme rose bonbon, sans même avoir pris le temps de regarder un épisode. Effectivement, au visionnage, on est très vite lassé par le coté très politiquement correct et cliché des scénarios et personnages. Inévitablement, la plupart des épisodes y vont de leur petite morale sur l'amitié, le respect, la famille ou encore l'importance des valeurs américaines.

Le plus énervant reste le comique employé qui, même en prenant en compte une juvénilité assumée, en rapport au public cible, agace beaucoup pour son coté gueulard, casse-pieds et simpliste. L'acteur Shia LaBeouf est bien représentatif de cette caractéristique. Une voix nasillarde insupportable (en VF pire qu'en VO), un visage particulier qui s'étire et grimace (à la manière d'un Rowan Atkinson, le talent en moins) et des textes aussi farfelus que pauvres en idée et en impact comique caractérisent le personnage de Louis. L'ensemble des acteurs surjoue grossièrement et la plupart des scènes ne basent leur comique que sur l'opposition de stéréotypes.

Dans la même lignée que des séries comme Phénomène Raven ou Lizzie Mc Guire, La guerre des Stevens n'a rien pour contenter les plus de douze ans. Et même pour ce qui est de nos préadolescents, ce serait faire affront à leur intelligence que de dire qu'ils ne méritent pas de meilleures séries.