2/10L'Ile de la tentation 2007

/ Critique - écrit par Luz, le 03/08/2007
Notre verdict : 2/10 - Attention, concours de Miss et Mister t-shirt mouillé ! (Ecrivez votre critique)

L'île de la tentation revient en force cet été pour nous proposer un programme en tout point identique... et toujours aussi efficace pour se débarasser de son couple.

Décidément, TF1 ressort toutes ses émissions avec un fort audimat. Cet été laisse place au sixième épisode de l'île de la tentation. Rappelez-vous vos têtes lors du premier épisode. Vous y êtes ? Gardez la pause pendant la lecture de ce qui suit, et vous serez dans le ton.

Vous êtes jeunes, ou si ce n'est pas le cas, vous êtes encore bien conservé et vous souhaitez prouver à l'amour de votre vie que vous serez fidèle, jusqu'à la mort ? Venez sur l'île de la tentation, on vous attend. La tentation sera terrible, des hommes, des femmes, bâtis comme les plus réussies des statues grecques. Au mieux, vous repartez avec votre tendre, après un parcours chargé ou non de dérapages pardonnés, au pire vous abandonnez votre moitié, pour le dieu ou la déesse de la beauté.

Vous en rêviez, TF1 l'a fait : le soleil, la plage, la mer, et des tas de personnes du sexe opposé à vos pieds, le rêve.

Vous y avez cru ? Si oui, nous allons vous peiner, vous êtes fait pour cette émission, ne pas participer serait un tort.

L'idée de l'émission dérange : tester l'autre. Autant dire, ne pas faire confiance, et pousser l'autre dans les bras d'un tiers. Autant mettre sa tête dans la gueule d'un lion : « Allez chéri, on va se tromper, et en plus on l'aura fait de bon cœur ». Les plus naïfs, qui iront avec la certitude de rentrer à deux, marié même, se mettent un peu les doigts dans les yeux.

Tout est fait pour pousser les deux membres du couple au péché : Les représentants du sexe opposés sont parfaits physiquement, et complètement dépourvus de cerveau, de quoi céder. Si ce n'est pas fait, les mises en scène sont là pour ça : les balades en bateau de nuit, les petits rendez-vous dans les bois, soirées dansantes endiablées : de quoi exciter un admirateur de Benoît XVI.

S'il reste quelques hésitations, les vidéos au coin du feu sont faites pour les dissiper ; les images sont minutieusement choisies, afin de mettre en doute un geste, une parole de l'autre, poussant à ressentir des émotions difficilement contrôlables : la tristesse, la colère, et par conséquent, la vengeance, c'est-à-dire, céder à la tentation.

« Le meilleur moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder »
Oscar Wilde