2.5/10Louis la brocante

/ Critique - écrit par iscarioth, le 12/04/2006
Notre verdict : 2.5/10 - Ridiculement passéiste (Ecrivez votre critique)

Tags : louis france dvd brocante lanoux victor episodes

Jurassic Park

Louis la brocante, c'est l'histoire d'un homme pratiquant un métier disparu, se déplaçant au volant d'une voiture disparue, dans une vieille France disparue. Louis la brocante, c'est un muséum d'histoire naturelle, exposant des espèces en voie d'extinction depuis un demi siècle : des images d'Epinal, des intérieurs rustiques, des bonnes soeurs et tout un tas d'autres choses dont on n'a plus vu l'image depuis des décennies. Quand Louis la brocante est diffusé en première partie de soirée sur France 3, c'est tout une partie de la France qui sombre dans une crise de nostalgie. En 2005, en moyenne sept millions de personnes ont suivi les aventures du vieux Loulou. C'est grâce à Louis que France 3 réalise ses meilleures performances annuelles. Début 2006, le téléfilm a presque même atteint les neuf millions de téléspectateurs ! A une époque où une écrasante majorité de la population française est citadine, c'est une série mettant en scène une France campagnarde fantasmée qui séduit les téléspectateurs ! Dans une interview donnée à France Soir, Victor Lanoux explique, semble-t-il sans gêne, que le succès de la série repose en grande partie sur son côté exotique. La série « se déroule dans le monde rural où l'on côtoie des gens simples et attachants ».

Le Superman campagnard

Une série « gentille », pour ne pas dire « gentillette », voire même complètement mièvre. A chaque épisode, souvent pour les beaux yeux d'une dame, Louis Roman le brocanteur s'investit dans des aventures abracadabrantesques. Il s'agit souvent d'un vieil objet, dont il va falloir découvrir le passé. « Louis me correspond assez bien. Il ne connaît pas les lois, comme moi. En revanche, il sait ce qui est juste » explique Victor Lanoux au Pèlerin. Des paroles pleines de bonnes intentions simplistes qui collent bien au ton du téléfilm. Louis la brocante est une série extrêmement manichéenne, morale et naïve. A la fin de chaque épisode, tous se retrouvent toujours dans la joie partagée : les méchants sont punis, les bons sont récompensés et tout est bien qui finit bien. Rural, bourru, mais débordant d'altruisme, Louis Roman vole au secours des âmes en peine. C'est un drôle de brocanteur : il sait tout faire, tout réparer et est animé d'une douce philanthropie. « Ce n'est pas un monde réaliste, mais il est rassurant, c'est comme se replonger dans un vieux Tintin » explique Patrick Péchoux, directeur des programmes de France 3 à Libération. Louis la brocante, c'est donc une série basique, qui tire sur les ficelles usées des bons sentiments et de la bouffonnerie. Dans le rôle des joyeux seconds crétinoïdes, on retrouve l'actrice Evelyne Buyle qui incarne l'ex-femme de Victor, Maryvonne, complètement cintrée, et Sim, la grosse tête, qui nous rappelle bien au passage que la comédie n'a jamais été son métier.

Grâce à son inébranlable moustachu, France 3 se paye le luxe, à chaque diffusion, de donner une leçon d'audimat à ses concurrents TF1 et M6, qui, même à grands coups de blockbusters américains ou de téléréalité, ne lui arrivent jamais à la cheville. Louis la brocante ne vaut pourtant pas forcément beaucoup mieux que les deux autres types de programmes sus cités.