3/10Maison à vendre

/ Critique - écrit par nazonfly, le 01/07/2008
Notre verdict : 3/10 - A ne pas acheter (Ecrivez votre critique)

Tags : maison pieces achat chambres vente terrain france

Une émission sans grand intérêt qui surfe sur la vague de la décoration en proposant un nouveau concept faussement original.

Vous souffrez d'arnaques et d'injustices en tout genre ? La télévision peut vous sauver dans Sans aucun doute. Vous ne parvenez pas à éduquer votre enfant ? Super Nanny est la réponse à vos angoisses. Vous êtes plutôt du genre bordélique, voire complètement dégoûtant ? Les deux mégères de C'est du propre feront de votre intérieur un paradis de la propreté.

Pourtant, certains problèmes restaient irrésolus. Jusquà dernièrement, personne ne vous aidait, par exemple, à vendre votre maison. C'est désormais chose fait avec la bien nommée Maison à vendre.

Un thème porteur

La recette pour faire une émission qui marche est assez simple.

Tout d'abord il faut un thème porteur, à même de rassembler toutes les catégories de la population devant l'écran, un mélange de rêve et de réalité. Avoir une maison à vendre n'est pas franchement un thème suffisant pour faire une émission. Imaginez un instant suivre le quotidien d'un agent immobilier, l'horreur ! L'idée de Maison à vendre est que, si les acheteurs ne veulent pas acheter, ni même visiter la maison, c'est à cause de la décoration. La dé-co-ra-tion ! Des murs à repeindre, des parquets à enlever ou poser, des meubles à acheter, tout ou presque est à changer pour vendre sa maison. Oui, oui, jusqu'aux meubles.
L'émission se révèle donc en fait une énième version du magazine de divertissement télévisuel de déco. Largement moins réussie que D&Co ou Question maison. Sans compter qu'on a du mal à croire qu'un simple changement de décoration puisse attirer plus d'acheteurs, et surtout plus de visiteurs. On veut bien toutefois laisser le bénéfice du doute, même si on sent que la partie cachée de l'iceberg est importante : rencontre avec des agences immobilières, étude de marché...

Valérie Damidot du pauvre

Ensuite il est nécessaire d'avoir un animateur, sauveur amical d'une brebis égarée dans le monde de la vente immobilière. L'animateur est quelqu'un de très important puisque de lui (ou d'elle) dépendra le succès d'une émission. D&Co serait-elle une aussi grande réussite (publique) sans Valérie Damidot ? La réponse est sans doute négative. Le présentateur de Maison à vendre est Stéphane Plaza, agent immobilier et accessoirement comédien. S'il est peut être bon dans ses spécialités, on ne peut pas franchement dire qu'il sera la pièce maîtresse de l'émission. Pas très intéressant, le ton moqueur, il n'est pas très sympathique et plombe vraiment une émission qui n'avait pas besoin de ça.

Sus à l'originalité

Enfin il faut des participants, des gens comme vous et moi, enfin surtout vous. Des gens anodins qui révèlent leurs abominables intérieurs en voulant résoudre leur problème par le biais de la télévision. Il va sans dire que ces travers doivent permettre au téléspectateur de s'étonner, d'être dégoûté ou de se moquer. Au choix de la production. Les goûts des candidats sont plutôt originaux : poster grandeur nature de Claude François, filtres anti-lumière sur les fenêtres. Tout est prétexte au bête ricanement en oubliant qu'on est tous l'idiot de quelqu'un d'autre. Après tout, comme dans toutes les émission de relooking, l'originalité est un défaut, surtout quand elle se démarque des canons de l'époque. Du coup, il n'est pas très étonnant qu'après le passage de la décoratrice associée à l'émission, l'appartement à vendre ressemble, en moins coloré, à un appartement D&Co typique, bougies comprises.

 

Maison à vendre surfe sur la vague de la décoration, en tentant de proposer un nouveau concept qui n'intéressera pas grand monde. Les changements effectués dans les maisons à vendre sont largement moins tapageurs que chez Damidot, une sobriété que l'on retrouve chez l'animateur qui a tout de l'agent immobilier tel qu'on peut l'imaginer. Par conséquent, Maison à vendre manque franchement de rythme et ne mérite, au mieux, qu'un passage en fond sonore.

Ah, au fait, les candidats ont réussi à vendre leur maison/appartement après plusieurs mois de galères. D'après l'émission, il fallait juste dépenser quelques milliers d'euros en remise à neuf du logement et rachats de meubles. La réelle influence de l'agent immobilier et de sa connaissance du marché est presque passée sous silence alors qu'on a franchement le sentiment que c'est le point crucial de la vente.