5/10Nice People

/ Critique - écrit par Filipe, le 27/04/2003
Notre verdict : 5/10 - L'Auberge espagnole... de TF1 (Ecrivez votre critique)

Tags : nice people serena emission tele elena that

Le concept de Nice People est le dernier-né, le tout dernier ouvrage de la célèbre compagnie Endemol, qui a su répondre aux attentes de notre chère France profonde en produisant de remarquables émissions télévisées, telles Attention à la Marche, Le Bigdil, Rêve d'un jour et autres Loft Story et Opération Séduction Caraïbes. Endemol s'illustre donc depuis quelques temps sur nos chaînes grâce à la télé-réalité, grâce aux ingénieux concepteurs d'émissions à succès et grâce à leurs valeureux candidats qui sont de plus en plus nombreux à vouloir s'illustrer à la télévision. Et qui parviennent involontairement à distraire le peuple de France par les propos qu'ils tiennent entre eux, par leur façon de penser, leur façon de concevoir le monde... bref, inutile de tourner en rond : par leurs capacités intellectuelles terriblement limitées et leur état mental complètement détérioré. La télé-réalité s'est imposée (et s'affirme en tant que telle) comme la télé des cas sociaux.

D'où l'idée de faire de la télé-réalité, un concept plus intellectuel, susceptible d'émouvoir d'autres personnes. Faire évoluer le concept de Loft Story en enfermant, non plus de pauvres individus en mal d'aventure simplement omnibulés par la célèbrité, mais bien de sympathiques jeunes gens provenant des quatre coins d'Europe et sachant parler français. Âgés de 21 à 29 ans, ils logeront tous ensemble pendant près de trois mois dans une somptueuse villa de 450 m2, installée aux studios de la Victorine à Nice. La villa sera habilement aménagée pour favoriser les aventures amoureuses : des matelas en guise de lits, deux baignoires, une douche deux places, une salle à manger énormissime. Ces candidats disposeront également d'une gigantesque piscine, pour garantir quelques belles prises de vue sous-marines et donc la réussite impérative de ce nouveau concept de télé-réalité. Et dans le jardin de 650 m2, ils trouveront un terrain de volley-ball, un espace pour jouer à la pétanque... et une douche, installée un peu par hasard à proximité des aires de jeux.

N'oublions pas les 50 caméras et les 50 micros, qui auront été dispersés astucieusement par une centaine de techniciens au service de TF1. Des moyens qui seront actifs 22 heures sur 24, conformément aux recommandations du CSA, et 7 jours sur 7. Et rappelons que le célibat ne faisait pas partie des conditions de sélection des candidats. Ceux-ci devaient simplement avoir atteint le niveau Bac+2.

Flavie Flament et Arthur assureront l'animation de ce concept qui sera présenté en prime-time le samedi. Un résumé quotidien sera également proposé en semaine, du lundi au samedi à 18h. Il sera présenté par Flavie Flament. Les nominations se feront le mercredi.

La nouvelle émission de télé réalité de TF1 a démarré ce samedi 26 avril. Nice People se veut un concept innovant. Ainsi, chaque semaine, des stars du showbiz français se relaieront pour passer quelques jours en compagnie des candidats. Ophélie Winter a accepté d'être la première à y passer. Devraient la suivre Elie Semoun, Jean Yves Lafesse et autres talents proches du funradiesque roi Arthur, tels Raphaël Mezrahi.

Les candidats, les voici, et commençons par les jeunes demoiselles, comme l'ont fait Arthur et Flavie Flament samedi :

- Serena, 25 ans, est italienne. Elle est étudiante en théâtre. Serena est fille unique. Elle est très fière de son pays. Elle et sa mamma n'ont pas oublié de rappeler à tous les petits français que les spaghettis ne doivent surtout pas être cassées en deux avant d'être cuits.

- Eleanor, 22 ans, est à la fois anglaise et portugaise. Elle travaille dans la publicité. Elle aussi adore son pays, Londres et ses excentricités en particulier.

- Elena, d'âge inconnu, à moins que je ne me sois seulement assoupi, est déjà une célébrité en Russie. Cette fille de savant russe, née sous le régime communiste, a d'abord été mannequin avant de devenir une célèbre animatrice télé. Elle multiplie toujours les couvertures de magazines féminins... et masculins.

- Raquel, 24 ans, vient de Madrid, en Espagne. Elle est réceptionniste d'un grand hôtel. Ses passions? Le flamenco, bien entendu, mais aussi la paella. Raquel aime faire la fête. Ses parents sont très âgés.

- Karolina, 24 ans également, est polonaise. Elle a vécu la guerre civile pendant un temps, avant de quitter son pays. Elle parle un français sans accent et joue du piano depuis sa plus tendre enfance.

- Katrin, 21 ans, est allemande. Elle est étudiante en langues étrangères, et pratique de nombreux sports. Elle a deux coutumes qui peuvent sembler un peu étranges : elle parle aux objets de sa chambre, à ses talons hauts par exemple, qui lui font mal en soirée. Et puis elle se retrouve régulièrement avec sa meilleure amie pour regarder pour la n-ième fois le film Pretty Woman. Il faut savoir que Katrin est amoureuse.

Quant aux garçons, les voici :

- Raimondo, 29 ans, est un véritable italien. Un macho, en somme, pour qui la place de la femme est aux fourneaux. Il est conseiller financier, adore les belles voitures et n'est pas peu fier de ses 156 conquêtes féminines.

- Nalle, 27 ans, est suédois. Nalle est un ancien joueur de tennis, dont la carrière a été écourtée par une blessure à l'épaule. Son père a été quart de finaliste à Roland Garros et à l'Open d'Australie.

- Michael, 22 ans, est belge. Sous ses faux airs de Jim Carrey se cache un étudiant en commerce, dingue de surf et des caméras, semble-t-il. Michael abandonne pour un temps sa petite amie, Jessica, pour l'aventure Nice People.

- Helder, 23 ans, nous vient de Lisbonne. Fan de football comme à peu près 99% des portugais, Helder est fils unique et a été élevé par sa tante et sa grand-mère. Il est employé de bureau et travaille aujourd'hui sur la côte d'Azur.

- Antti, 27 ans, est finlandais. Antti est sur le point de terminer ses études d'ingénieur en télécommunications. C'est un mordu de la mode et des baignades nocturnes entre potes dans les eaux glacées de la mer Baltique. Le reportage le montrait très dénudé en compagnie de plusieurs de ses camarades, encore plus dénudés que lui, dans un sauna.

- Prosper, 22 ans, est le seul français de la bande. Originaire de Montpellier, Prosper est apprenti comédien et étudie à Paris.

Six jeunes filles assez jolies, il faut bien le dire, et qui ont leurs particularités bien à elles. Six garçons tout à fait sympathiques, qu'il m'est plus difficile de juger physiquement. Vous comprendrez. Eux aussi sont tous très différents, ont chacun leurs passions, chacun leurs centres d'intérêt. Tous sont maintenant entrés dans la villa de rêve, les portes se sont refermées.

L'objectif pour les candidats est, outre de devenir connus en France et peut-être aussi dans leur pays, de remporter les 200 à 300 000 euros mis en jeu, qui permettront au vainqueur de réaliser un projet personnel, la création d'une entreprise ou bien une grande expédition, par exemple. Chacun a sa petite idée sur le sujet.

Cette première émission s'est avérée être une émission très formelle. On a eu droit aux élans d'enthousiasme, aujourd'hui bien connus, du plus commercial de tous les présentateurs TV, Arthur. On a eu droit à de bien belles balades en hélicoptère un tantinet inutiles puisque elles ne servaient qu'au transport des candidats de Monaco à Nice. On a eu droit à de jolis portraits, brefs mais qui allaient à l'essentiel. On a eu droit à de charmants propos dans des français toujours très accentués mais tellement agréables à entendre. Les quelques erreurs du direct n'auront échappé à personne : un lancement complètement inapproprié d'Arthur et surtout cette séquence où il tend une guitare à Karolina pour qu'exceptionnellement, elle l'emmène avec elle. Le seul problème étant que Karolina n'a jamais eu de guitare entre les mains, en atteste son premier réflexe, mimant une violoniste, guitare en main.

Ces quelques bourdes du direct rappellent quand même celles d'un certain Castaldi et la première de Nice People rappelle celle de Loft Story. C'est là une évidence. On n'oubliera pas les bons sketches de Gad Elmaleh, Elie Semoun, Franck Dubosc, Axelle Laffont et Dany Boon, qui ont donné un peu d'originalité à l'émission de TF1.

Il faut donc attendre maintenant, et il est quand même assez difficile de juger ce nouveau concept sans avoir évalué ce que sera l'émission dorénavant. Je ne vous donne que les cartes, à nous tous de juger. Et d'envoyer nos petits SMS surtaxés pour défendre nos chouchous et être à la mode. A moins de zapper ou de mettre la main sur un livre intéressant.