3/10Star Academy 1

/ Critique - écrit par Nicolas, le 03/11/2001
Notre verdict : 3/10 - Tares Academy (Ecrivez votre critique)

Tags : star academy jenifer jean mario pascal saison

Souvenez-vous. Il y a environ 6 mois, TF1 se faisait plomber par M6 sur le terrain de la télé-poubelle. Loft Story battait tous les records et était au centre de toutes les polémiques, et le survivor de la première chaîne n'avait rien pu changer à cela. Alors que Popstars sévit sur les écrans, TF1 reprend du poil de la bête et propose un mix entre le Loft et les stars de Pop : Star Academy.
Pendant plusieurs semaines, les téléspectateurs ont été mis à contribution pour sélectionner un panel de jeunes talents qui pourra rejoindre la Star Academy. Après un prime-time, 16 candidats (8 Garçons, 8 filles) ont été réunis, et sont partis s'enfermer pendant 4 mois dans un grand château (en l'occurrence celui des Vives-Eaux, en Seine et Marne), une immense et superbe demeure bourrée de caméras et de micros, pour suivre des cours de chants, de danse... Chaque semaine, trois « étudiants » jugés peu doués par leurs profs sont sujets à l'élimination. Un sera repêché par ses camarades, un autre par le public, et le dernier sera à la porte. A la fin, le gagnant remportera 1 million d'euros, la production de son disque à lui, un passage à l'Olympia, et une grande tournée.
Pas de trompes-apparences, le principe est le même que son prédécesseur de M6 : ils sont tous enfermés (quoique avec plus de liberté, c'est quand même un château), ils sont tous filmés, et y en a qui s'en vont toutes les semaines. La principale différence est que ce sont des « Professeurs » qui désignent ceux qui doivent quitter le lof... l'académie pardon. Et bien sûr, la sélection s'est tourné vers des personnes excentriques, gâtés par la nature, bref qui devraient faire de l'audience en évoluant dans leur grande prison. Un séjour filmé mis en scènes avec des titres tels le Loft (« Sandrine n'arrive pas à dormir », « Britney n'a pas très faim », « Filip pète un plomb »), et qui s'attarde sur les relations amicales et autres de ses protagonistes.
Donc ils ne vont, en théorie, pas glander pendant 4 mois, mais c'est la seule grande innovation. Et bizarrement, la sauce prend moins bien. Le loft a été un sevrage, une première expérience, qui a attiré par son côté nouveau et discutable. Alors avec un réchauffage, on s'aperçoit de toutes les tares du système. Et on accroche évidemment moins bien à ces nouvelles icônes de la télé qui ne resteront pas ancrés comme les lofteurs. Lofteurs qui ont profité de la sur-médiatisation dû à l'arrivée du concept télé-réalité et qui seront certainement les mieux lotis de toute l'expérience à venir. Le point fort que je voie à Star Academy, c'est que s'ils nous sortent un Up And Down, au moins ils sauront tous chanter!
Star Academy est un clone déguisé de Loft Story qui va pâtir du syndrome télé-poubelle. Tout le monde a tellement donné sur les lofteurs que personne n'a envie de retenter l'expérience, surtout pour cette tentative de TF1 de regagner de l'audience après s'être fait fusiller par M6.