7/10Tout le monde veut prendre sa place

/ Critique - écrit par nazonfly, le 06/03/2008
Notre verdict : 7/10 - Nagui veut prendre sa place? (Ecrivez votre critique)

Tags : tout monde prendre veut place france champion

Top ! Jeu créé en 2006 et présenté sur France 2 par Nagui. J'ai oublié d'être original, mais je suis quand même sympathique... Je suis, je suis.

Je, té, lé, vi, sé

Le jeu télévisé est un programme de choix pour notre chère lucarne magique. Et la case 11h30-13h est une des cases phare pour le jeu. On a pu y croiser ainsi Attention à la marche!, La cible ou encore le célèbre Pyramide. Ce qui semble marcher le mieux à cet horaire semble être le jeu de réflexion, de culture générale, sans que l'effort demandé soit, toutefois, trop important. C'est après cette constatation, que depuis juillet 2006, Nagui et Tout le monde veut prendre sa place ont pris leurs aises entre 12h05 et 13h sur France 2.Là-bas, un fauteuil rouge!
Là-bas, un fauteuil rouge!

A l'heure où les vieilles franchises (La roue de la fortune, Une famille en or) sont remises au goût du jour, à l'heure où les jeux nouveaux sont tous importés (Qui veut gagner des millions, Le maillon faible et l'immonde N'oubliez pas les paroles!), il faut signaler que Tout le monde veut prendre sa place se distingue par une origine française (Cocorico! les droits d'adaptation ont d'ailleurs été vendus aux USA, au Canada, en Turquie, en Espagne, au Royaume-Uni et en Australie), à défaut d'originalité tout court. En effet, dans Tout le monde veut prendre sa place, il s'agit de répondre à des questions de culture générale : on a vu plus novateur. Et évidemment, quand on parle de culture générale à midi, il est largement plus question de Lara Fabian et de Pierre Richard que des Nosfell et Kim Ki-Duk.

Devenir Champion à la place du Champion

Mais je vois que vous êtes impatients de savoir comment se déroule le jeu et à qui appartient cette fameuse place que tout le monde veut. L'idée principale est de détrôner un champion, LE Champion, celui qui est là sur son siège depuis plusieurs émissions déjà, ou seulement depuis le jour précédent. Pour ce faire, il faut répondre à des questions et se débarasser de ses adversaires. Evidemment, France 2 oblige, et c'est tant mieux, on est loin de l'esprit du Maillon faible. Ici seules les bonnes ou mauvaises réponses vont décider du sort des participants.

Alors cette réponse, ça vient?
Alors cette réponse, ça vient?
L'originalité principale de Tout le monde veut prendre sa place réside dans la façon de répondre aux questions posées. Trois choix s'imposent, en effet, au candidat : duo, carré ou cash. La forme duo est la plus facile (et de fait, la moins utilisée dans le jeu) puisque deux réponses s'affichent. Une chance sur deux. Et du coup, ça ne fait malheureusement qu'un point pour le candidat peu sûr de ses capacités. Le carré représente, comme son nom l'indique, un choix entre 4 réponses. Plus difficile, il rapporte 3 points. Quant à la forme cash, c'est le summum du summum, puisqu'il s'agit de répondre sans aucune aide à la question. Oui, c'est un peu flippant, mais ça rapporte quand même 5 points. Tout le monde a bien suivi ? Ne vous en faites pas, au bout d'une émission à peine, on a vite compris le truc.

Quant au jeu en lui-même, il se déroule en trois étapes. Les Qualifs voient s'affronter 6 candidats dont les quatre meilleurs s'affronteront sur un thème prédéfini, par exemple Eddy Mitchell, fourni le jour d'avant aux joueurs : c'est la Compet'. Enfin le vainqueur de la Compet', désormais Challenger officiel, se mesure au Champion qui définit les thèmes des questions auxquelles lui et le Challenger répondront. En cas de victoire du Champion, ce dernier gagne 100 euros par point gagné par le Challenger. En cas de victoire du Challenger, le Champion peut proposer une somme d'argent pour rester à sa place. Si le Challenger refuse, le Challenger devient Champion à la place du Champion.

Et la télé se fait charentaise

Il serait intéressant de jouer au jeu des sept différences entre des jeux comme le Maillon faible ou Qui veut gagner des millions, et Tout le monde veut prendre sa place. Ici point de fond noir empreint d'une gravité téèfunesque, au contraire les petites lumières, les décors colorés et le logo donne à l'émission une teinte années 70. Sans doute un peu trop d'ailleurs. Ici pas d'attaques personnelles sur les candidats, ou en tout cas, elles se font dans la bonne humeur, et l'humour plutôt que la mesquinerie. Ici aussi moins d'argent : à ce jour, le plus gros vainqueur est reparti avec 30.000 euros, autant dire une broutille.

Mais le bonheur pouvant se passer d'argent, l'ambiance est très bonne enfant, et on reconnaît la patte de Nagui qu'il avait pu développer dans N'oubliez pas votre brosse à dents. Ainsi on retrouve de nombreux bruitages sonores pour accompagner ses gestes, jusqu'au choeur du public qui reprend les mots « sa place » quand l'animateur lance « Tout le monde veut prendre... ». Nagui est d'ailleurs le moteur principal de la très bonne ambiance de l'émission, dans laquelle on se sent aussi bien que dans une vieille paire de charentaises.

Même sur Internet, ça pique les yeux
Même sur Internet, ça pique les yeux
Evidemment le jeu cède à la tendance « on est tous des people ». Dans la première partie, on découvre les candidats par l'intermédiaire de leurs petites anecdotes : untel est moniteur de natation, une autre a sauvé un culturiste de la noyade. Mais rien que de très habituel à la télévision.

On n'évite malheureusement pas non plus la traditionnelle question pour les spectateurs, question SMS avec l'espoir de gagner quelques centaines d'euros.

Bref, Tout le monde veut prendre sa place ne révolutionne ni le monde, ni même la télé. L'émission est ce qu'elle est, une bonne émission de divertissement, plaisante à regarder du temps de midi. Et c'est déjà pas si mal.