2/10Joystick - le magazine des jeux vidéo

/ Critique - écrit par Nicolas, le 21/01/2001
Notre verdict : 2/10 - Déconseillé vivement ! (Ecrivez votre critique)

Tags : video magazine jeux joystick eur numero consoles

Peut-on parler ici d'un avis totalement objectif, et dénué d'arrières-pensées ? Autant le dire tout de suite, je n'écris pas cette critique pour encenser Joystick, carrément pas même, et je veux dénoncer ici ce que j'appellerais la nouvelle mentalité des joueurs.

Joystick est donc un magazine entièrement consacré au PC. Les testeurs critiquent non seulement les nouvelles sorties de jeux, mais aussi le matériel, tout cela avec en général un certain sens de l'humour, d'ailleurs le magazine est parsemé de multiples petits dessins humoristiques avec des pingouins ou des caribous. Il est ajouté à ce bloc de pages un CD-rom contenant un lot de démos, patches, utilitaires, etc. Voilà pour la description.

Les tests sont notés en pourcentage en trois catégories : Design, technique, et intérêt. On peut assimiler le design à la beauté du jeu, la technique à la beauté du jeu aussi mais seulement s'il utilise les techniques récentes, et l'intérêt dit si le jeu est bien. Après la lecture de plusieurs tests de ce magazine, j'en suis arrivé à la conclusion suivante : si un jeu veut avoir au moins 80 en intérêt, il faut que :

  • Le jeu soit très beau.
  • Le jeu pisse le sang et soit politiquement incorrect.
  • Qu'on ne parle pas de sentiments humains.

Bien sûr, il ne s'agit pas d'une règle générale, parfois ils mettent n'importe quoi : ils ont préféré largement La menace fantôme à Starwars racer, sous prétexte que le second n'offrait qu'une sensation de vitesse et n'était après tout qu'une course (le jour où un jeu de course proposera autre chose que des courses, faites-moi signe, je m'excuserai). J'ai les deux et je peux affirmer haut et fort que "la menace fantôme" est une bouse supra-atomique. Autre point (je cite ceux qui me reviennent à l'esprit, je n'achète pas Joystick, je lis ceux des copains), Final fantasy. Si le testeur n'avait pas tort (l'adaptation PC est très mauvaise) sur la technique, il a massacré FF7 parce qu'il considérait que le fait qu'une femme aime un homme était une japoniaiserie, et que la musique renforçait ce sentiment. Le pire, c'est que c'est le même testeur qui a testé FF8 deux ans plus tard, pour redire la même chose. Aux deux tests il est ajouté que les FF ne sont pas des jeux de rôles, donc à proscrire (il parlait de jeu où il fallait parcourir des lieux et acquérir beaucoup de puissance pour sauver la planète en tuant des méchants). Quand on y pense, rien à voir avec Baldur's gate (faut explorer des lieux et si on est pas assez fort on crève), à part le fait que aucun jeu ne mérite vraiment le titre "jeu de rôle" (le jeu de rôle en soi est un jeu où le joueur peut faire vraiment ce qu'il veut, incluant devenir méchant, brûler des maisons, et ramasser un caillou).

Et puis, il y a les chouchous de Joystick. Si le jeu a le mot quake dans son titre, sûr qu'il dépasse 90. Faut dire pas besoin de cerveau alors... C'est ce qu'attendent les joueurs maintenant : du sang, des meurtres, et que ce soit beau. Pourquoi des jeux du même genre que Maniac Mansion ou Day of the tentacle ne font plus recette ? Parce que faut réfléchir, que c'est dépassé, et que personne ne crève.

Voilà, c'était pour dire que Joystick n'est qu'un gros mag ne parlant que de techniques, ne se plaçant pas à la place des joueurs, et qui aimerait imposer son style. Je ne suis pas en train de dire que "familles de France" a raison (perso j'adore les Resident evil...), mais le fait de faire de la violence un critère de sélection même inavoué est pire que tout.