9/10Noob - Saison 1 : DVD

/ Critique - écrit par Mandark, le 17/02/2010
Notre verdict : 9/10 - It's a long way to Galamadriabuyak ! (Ecrivez votre critique)

Tags : noob dvd saison video prix olydri integrale

Applaudie par beaucoup, décriée par d'autres, la première saison de la seule série française consacrée aux MMORPG débarque enfin en DVD pour le plus grand plaisir des amateurs. Et tant pis pour les autres.

Noob est une œuvre de passionnés. 10 ans déjà que Fabien Fournier et ses amis ont créé la Funglisoft pour pouvoir mettre en images des films amateurs faits de tout ce qui leur plaisait (et leur plaît toujours) : l’univers des mangas, des comics, des animés, des jeux vidéo et de l’héroic fantasy, en bref de la bonne grosse culture geek comme on l’aime. Au fil des années et des productions de plus en plus abouties tant au niveau des moyens techniques que de la mise en scène, ils sont parvenus à composer un univers cohérent tournant autour du monde virtuel d’Olydri. D’abord ébauché avec la série Lost Levels (2002-2007), le projet prend de l’ampleur avec Horizon 2.0 qui pose les bases d’une histoire plus ambitieuse et introduit beaucoup des personnages que l’on retrouvera plus tard dans Noob, ce qui est logique quand on sait que la série est en fait une relecture "humoristique" de Horizon 2.0 que Fabien Fournier gardait dans un coin de sa tête et a fini par concrétiser au moment où il cherchait le thème propice à une shortcom qui serait diffusable sur la chaîne Nolife. Depuis Noob a connu le succès que l’on sait. Les amateurs de la première heure ainsi que le public récemment séduit depuis la diffusion des épisodes sur la seule chaîne geek du PAF se pressent toujours plus nombreux aux différentes conventions pour pouvoir rencontrer l’équipe, et sur Facebook le nombre des supporters a allègrement dépassé le cap des 20 000 et continue de grimper en flèche. Et ultime consécration d’un travail passionné qui a porté ses fruits, la saison 1 sort enfin en DVD, et chez Kaze s’il vous plait !

Gaea (Anne Laure Jarnet) face aux affres de la création d'avatar
Gaea face aux affres de la création d'avatar
Rappelons en trois coups de cul hier à Pau le pitch de la série pour ceux qui ne connaitraient pas encore : une jeune femme qui n’en est pas à son premier jeu de rôle découvre l’existence d’un nouveau MMORPG du nom d’Horizon 1.0 au détour d’une pub présentée par l’énigmatique Max Middle, alias Fantöm, premier béta testeur du soft, unique guerrier du crépuscule et meilleur joueur au rang mondial. Ni une ni deux, elle fonce se procurer un exemplaire et la voilà bientôt projetée sur les terres d’Olydri sous le pseudonyme de Gaea. Seulement et c’est dommage pour elle, Horizon 1.0 n’accueille plus de joueurs bas niveau depuis longtemps, et toute pratiquante de MMO aguerrie qu’elle se trouve être, elle n’en reste pas moins une débutante de niveau 1 dans ce nouvel environnement. Et Horizon 1.0 étant le genre de jeu où un player risque vite de se retrouver bloqué s'il ne joue pas en équipe, elle n’a pas vraiment d’autre option que de s’inscrire comme invocatrice au sein de la guilde Noob, et ce plus par dépit qu’autre chose étant donné que la guilde en question est une des rares bas niveau encore disponible. La raison à cela ? Eh bien c’est que ses membres sont surtout des boulets de première ! Le chef vit dans la rancœur d’avoir compté un jour parmi les meilleurs jusqu’à ce que son orgueil ne lui fasse commettre l’irréparable, son second est un misogyne pompeux irrécupérable et le prêtre de la party est lui un franc neuneu (dont l’incompétence a même poussé le créateur originel de la guilde à suffisamment s’énerver IRL pour casser plusieurs claviers d’affilée et jeter son écran d’ordinateur par la fenêtre, écran qui a terminé sa course quelques étages plus bas sur la tête d’une vieille dame. Du coup il croupit depuis au fond d’une cellule pour homicide involontaire). Leur but à tous s'ils veulent progresser dans le jeu : venir à bout du premier étage de la tour Galamadriabuyak qui les propulsera au-delà du niveau 10, et autant dire qu’entre les gaffes des uns, les mesquineries des autres et les interventions d’un certain nombre d’éléments extérieurs pas forcément bien intentionnés, la tâche va se révéler ardue !

Pas le moment d'être AFK!
Pas le moment d'être AFK !
La grande force de Noob, outre son univers ultra permissif en termes de délires visuels et de trame riche en rebondissements, c’est de nous proposer des personnages attachants parfaitement campés par leurs interprètes. Certes il ne s’agit pas de comédiens professionnels mais force est de reconnaitre que malgré certaines imprécisions dans le jeu d’acteur ils arrivent souvent à damer le pion à d’autres soi-disant "professionnels" qui se contentent de cachetonner dans certaines sitcoms et autres séries diffusées (et massivement suivies) aux heures de grande écoute sur des chaînes de télé moins "confidentielles". Bien sûr, eux font ça par passion et il est bien connu que cela aide souvent à déplacer des montagnes, mais franchement il est difficile de rester de marbre face aux mimiques ahuries d’un Sparadrap (Frédéric Zolfanelli), aux tirades outrées de mâle blessé d’un Oméga Zell (Julien Guellerin), à la roublardise vénale d’une Gaea (Anne Laure Jarnet) ou aux angoisses du valeureux mais faussement stoïque Arthéon (Jonathan Fourcade) tant ils prennent leur rôle au sérieux sans jamais se prendre eux même trop au sérieux. Les seconds rôles ne sont pas non plus en reste et on sent tout le plaisir qu’ils ont à incarner les protagonistes récurrents d’Olydri. Production "familiale" oblige, on ne s’étonne d’ailleurs pas de constater que les uns et les autres occupent divers postes à la production et la réalisation des épisodes quand ils n’apparaissent pas à l’écran, mettant du mieux qu’ils peuvent la main à la pâte pour que le résultat soit impeccable, ce dont on se rend encore mieux compte à la vision du très bon et très immersif making of disponible sur la deuxième galette du coffret. Celle-ci est d’ailleurs richement remplie en matière de contenu d’intérêt puisqu’on y retrouve aussi un reportage sur l’équipe de Noob en convention, deux épisodes de Horizon 2.0, quelques teasers et des bonus Fabien
Fabien "the man" Fournier à l'oeuvre
savoureux comme une petite parodie du SAV des émissions d’Omar et Fred (le "service après vente des raids"), le clip du groupe Mokotz qui sert de générique à la saison 2 et, cherry on the cake, quelques mini-épisodes potaches tournés lors de la dernière Japan Expo avec l’équipe de la Flander’s Company ainsi que l’excellent épisode spin off qu’ils ont réalisé ensemble après ça.    

Tout au long des 22 épisodes de cette première saison, l’équipe de la Funglisoft nous promène donc joyeusement de références en hommages avec une bonne humeur et un respect appuyé des fleurons de la culture de l’imaginaire, le tout formant un ensemble solide et finissant par constituer une véritable mythologie qui se développe aussi maintenant par le biais d’un premier roman (Noob 1.5 - La Pierre des Ages - écrit par Fabien Fournier et qui raconte les événements survenus pendant les 6 mois qui séparent la première saison de la deuxième) et d’une BD réalisée avec Philippe Cardona et Florence Torta à paraître en mars aux éditions Soleil. A noter que ces derniers se prêtent d’ailleurs au jeu du caméo dans la saison 2, tout comme certaines figures bien sympathiques (pour le moins) tels Marc "Marcus" Lacombe, chantre de la gros-doigtitude et joyeux animateur bien connu des spectateurs de Nolife et Game One, ou John Lang, le créateur du célèbre Donjon de Naheulbeuk. Que du beau linge en somme, comme dirait ma môman. Et que du bonheur pour ceux d’entre nous qui considèrent cette édition DVD comme la reconnaissance d’une somme de talents qu’on a envie de voir aller très loin.

Foi de Roxxor !