8/10Smallville - Saison 7 - DVD

/ Critique - écrit par riffhifi, le 26/02/2009
Notre verdict : 8/10 - Les bonus (Ecrivez votre critique)

Tags : saison eur smallville dvd clark coffret integrale

Une septième saison rafraîchissante, accompagnée d'un DVD de bonus particulièrement judicieux. Ne vous laissez pas mettre en déroute par les regards bovins de la pochette.

Après une sixième saison enthousiasmante, la septième fait un peu office de pause, avec le départ provisoire des membres de la Ligue de Justice. On y découvre cependant le personnage de Kara (Laura Vandervoot), la cousine kryptonienne de Clark également connue des amateurs sous le nom de Supergirl. Les clins d'œil fleurissent plus que jamais, et plusieurs guest stars viennent également payer leur dû à la mythologie de Superman : Dean Cain, Marc McClure...

L'édition DVD proposée par Warner Bros., quant à elle, surclasse celle de la saison précédente sur le terrain des bonus : outre les commentaires audio de l'équipe sur les épisodes 10 et 11, et la présence de scènes coupées sur la plupart des épisodes (quinze sur vingt !), on trouve un disque de suppléments particulièrement bien alimenté, destiné davantage aux amoureux de comics qu'aux spectateurs (trices) attachés (ées) à la seule plastique de Kristin Kreuk (Tom Welling). Sans constituer un déluge d'informations ou d'images inédites, ces quelques vidéos apportent une réelle valeur ajoutée à une saison qui, par ailleurs,
s'est avérée légèrement en-dessous de la précédente. En revanche, pas de Blu-ray pour nous autres Français, il faut se le procurer en import américain si on souhaite ce format.

  • La vidéo Introducing Supergirl revient sur l'histoire de Kara-El, depuis son introduction dans la bande dessinée au cours des années 50 jusqu'à sa présence dans la saison 7 de la série, en passant par le film de 1984 de Jeannot Szwarc. Ledit cinéaste, français (on lui doit également Les dents de la mer 2, Hercule et Sherlock ou encore La vengeance d'une blonde !) s'exprime lui-même sur le sujet, en tant que réalisateur d'hier d'aujourd'hui : il œuvre régulièrement sur Smallville depuis plusieurs saisons. Le documentaire est succinct (17 minutes), mais fait un tour du sujet assez complet et presque analytique, à travers bon nombre d'extraits et d'images tirées des comics.
  • Jimmy par Jimmy : réunis autour d'une table durant 23 minutes, quatre acteurs échangent leurs souvenirs et leurs points de vue. Jack Larson (80 ans) a joué Jimmy Olsen dans les années 50 pour la série Les aventures de Superman, Marc McClure (51 ans) l'a joué dans les années 80 aux côtés de Christopher Reeve, Sam Huntington (26 ans) dans Superman returns en 2006 et Aaron Ashmore (29 ans) l'interprète dans Smallville depuis la saison 6. Leur rencontre est livrée de façon brute, avec ses maladresses et ses hésitations, mais il en ressort quelques informations intéressantes, notamment sur l'évolution des habitudes de réalisation (merci au vétéran Jack Larson !). Justin Whalin et Michael Landes, les Jimmy de la série Lois & Clark, sont absents de la réunion... mais six acteurs en roue libre autour d'une table risquaient de faire tourner le débat au brouhaha inaudible.
  • De la même façon que les origines de Green Arrow étaient exposés dans le coffret de la saison 6 sous la forme de quelques courts épisodes produits en images de synthèse très moches, l'histoire de Kara est contée ici en 20 minutes, avec une animation plus soignée (bien que toujours pas renversante). Le résultat apporte une lumière sur les évènements de la série, et offre un aperçu de Krypton très fidèle à la vision des films de Richard Donner.
  • Un épisode de la série est proposé en bande dessinée, ce qui constitue un gadget inoffensif, un peu laborieux à faire défiler. On aurait préféré l'avoir en version papier, mais les petits livrets ne semblent plus être à la mode dans les éditions DVD.

Une fois avalées ces treize heures et quelques de contenu, il ne reste plus qu'à patienter en attendant la saison 8, actuellement en cours de diffusion aux USA...