8/10Veronica Mars - Saison 1

/ Critique - écrit par Djak, le 06/07/2005
Notre verdict : 8/10 - Mars Attack (Ecrivez votre critique)

Tags : mars veronica episode saison kane episodes lilly

Veronica Mars est à première vue une adolescente ordinaire. Elle vit à Neptune, petite ville américaine où cohabitent tant bien que mal les milliardaires et la classe moyenne. Notre héroïne, la fille du shérif, est amie de Lily Kane la fille d'une famille des 09 (entendez par là une famille au capital comprenant neuf zéros), ainsi que la petite amie de Duncan le frère de Lily. Intégrée dans le groupe des 09, Veronica va pourtant voir sa vie bouleversée le jour où Duncan décide de la quitter puis quand Lily est retrouvée assassinée. Son père Keith est persuadé que le coupable est Jake, le père de Lily. Malheureusement pour lui, après s'être mis à dos la communauté des 09 de la ville, un inconnu avoue le meurtre de la jeune fille. Keith Mars viré, Veronica se retrouve mise à l'écart. Son père décide alors de monter une agence de détective tandis que sa femme alcoolique disparaît sans laisser de trace.
Un an plus tard on retrouve notre héroïne toujours au lycée, qui à l'occasion aide son père dans son travail, mais aussi dans l'école où on fait appel à ses talents.

Mettons les choses au point dès le début, Veronica Mars est bien destinée aux adolescents. Pourtant, si vous ne faites pas partie de cette tranche d'âge, ne fuyez pas car vous raterez très certainement l'une des meilleures séries de cette année. Moins médiatique que
Lost ou encore Desperate Housewives, Veronica Mars n'est pour autant pas totalement passée inaperçue. Plusieurs nominations telles que meilleure série ou encore meilleure actrice pour Kristen Bell ont ainsi permis à la série de lui donner la reconnaissance qu'elle mérite.
Car siVeronica Mars est de prime abord une série pour ado, elle se démarque très rapidement du lot d'une part grâce à son intrigue à la fois travaillée et prenante et d'autre part grâce au charme et à la qualité d'interprétation de son héroïne.
En effet, contrairement aux autres séries du genre, celle-ci possède un véritable scénario qui va jouer le rôle de fil rouge tout le long des épisodes. Ainsi, dans une ambiance très « teenager», avec les flirts entre lycéens et la vie de classe, on voit se mettre en place le schéma d'une enquête policière bien plus complexe qu'il n'y paraît. Chapeau bas à celui qui trouvera le coupable et le dénouement de l'affaire avant les derniers épisodes de la saison 01. Au final, Veronica Mars renouvelle totalement ce genre. L'intrigue distillée au compte goutte dans chaque épisode permet de tenir le spectateur en haleine. Contrairement à bon nombre de séries du genre, le spectateur est scotché devant son écran et s'il ne veut pas rater une clé importante de la trame de l'histoire, il doit regarder tous les épisodes. En outre, le scénario « fermé » de la série va forcément faire que celle-ci aura une courte durée de vie. Enfin espérons-le car devant le succès de la série il est possible que les scénaristes créent des épisodes inutiles et bouche-trous pour la rallonger.
Deuxième point fort de la série donc, son actrice principale. Kristen Bell, toute jeune, y joue le rôle de Veronica Mars : une adolescente de 17 ans un peu plus mature que ses camarades de classe qui préfère aider son père dans son travail de détective plutôt que de faire ses devoirs ou traîner avec ses amis. Kristen Bell est vraiment parfaite pour le rôle. L'actrice est aussi à l'aise dans les scènes comiques que celles dramatiques. Ce n'est pas compliqué, elle illumine l'écran au point de rendre les interprétations des autres acteurs, pourtant pas mauvais, plutôt fades. On retiendra tout de même le rôle de Logan Echolls joué par le jeune acteur Jason Dohring aperçu dans des séries comme Boston Public, JAG ou encore Roswell. A n'en pas douter ce mauvais garçon de l'histoire pourrait vite devenir la coqueluche des adolescentes.

Côté technique, la série bénéficie d'une réalisation de qualité. Le premier épisode, s'il n'est par le meilleur question scénario, est en revanche très bien réalisé et introduit parfaitement tout les éléments de la série. La mise en scène est quant à elle originale, tout comme le découpage des séquences. Elle sert avec brio le scénario et l'intrigue de la série. Au final, on regrettera juste quelques effets de caméra trop dans l'air du temps dira-t-on, qui s'ils rendent la série tendance, ne lui apportent rien concrètement.
La bande-son colle bien à la série, en particulier le générique "We used to be friends" des Dandy Warhols. Les autres chansons restent bien souvent dans cet esprit pop-rock à la mode chez les "teenagers". Les BGM restent elles très sobres, discrètent mais s'accordant en tout cas bien avec le ton de la série.

Enfin, n'oublions pas les guest-stars dont toute bonne série américaine se doit de se parer. Au menu donc pour cette première saison : Paris Hilton dans pourrait-on dire son rôle dans la vie ; comprenez qu'elle joue ici le rôle d'une lycéene riche, blonde, puérile et peste à souhait. Alyson Hannigan (Buffy,) Lisa Rinna (Melrose Place) et son mari viennent compléter le tableau.

Suivie en moyenne par un peu moins de 3 millions de spectateurs par épisode, Veronica Mars se situe à des années lumières des audimats de CSI, Lost ou encore Desperate Housewives. Heureusement que les critiques ont plébiscité la série qui va ainsi avoir droit à une deuxième saison.
Il n'y a plus qu'à espérer que la série traverse l'Atlantique pour débarquer en France.